A Issy les Moulineaux comme ailleurs, le scrutin des municipales et des cantonales aura aussi une portée nationale. Comme communiste, comme élue, comme citoyenne, je pense que nous devons réussir à porter la colère de tous ceux, de plus en plus nombreux, qui ne s'en sortent plus, qui n'arrivent plus à se loger, à se nourrir, à trouver un emploi. De tous ceux qui, contrairement aux milliardaires soutenus sans relâche par leur ami de Président, n'arrivent pas à joindre les deux bouts.

Nous devons aussi porter l'espoir d'une ville, d'un pays et d'un monde meilleurs. Unis et déterminés, nous sommes évidemment plus forts.

Plus forts pour faire appliquer le droit au logement, pour que chacun, quels que soient ses moyens, puisse avoir un toit digne de ce nom.

Plus forts pour donner les moyens à chaque citoyen d'exercer son droit démocratique, en participant réellement aux choix de la commune.

Plus forts pour construire ensemble une ville durable, s'appuyant sur des services publics développés, en particulier des transports étendus et plus fréquents, comme le propose par exemple le projet de Schéma directeur d'Ile de france adopté par la région en février 2007 (prolongement de la ligne 12 jusqu'à la station RER Issy-Ville).

Bref, plus forts pour mener à bien un projet qui changerait vraiment la vie des Isséens, avec eux.

Comme le dit une de mes blogueuses préférées, pour que le citoyen devienne pleinement un acteur politique et ne soit plus considéré seulement comme un objet économique.