Depuis le 1er janvier 2006, l’ensemble du service municipal des ressources humaines a été externalisé puis cédé à STERIA, très grosse entreprise qui a son siège dans notre commune (800 salariés sur site et 1,2 milliard de chiffre d’affaires en 2006).

A l’époque, les conseillers municipaux communistes s’étaient élevés contre ce transfert, s’inquiétant qu’une activité de service public de proximité aussi importante puisse passer entre les mains du privé. Les dérives pressenties se confirment malheureusement aujourd’hui.

En deux ans, alors que nous avons régulièrement demandé un bilan de cette privatisation, nous n’avons obtenu aucune information. Or le service rendu est de toute évidence entaché de nombreuses erreurs, notamment dans le domaine des fiches de paye.

Il y a quelques jours, STERIA a décidé que l’activité de gestion des ressources humaines d’Issy les Moulineaux ne l’intéressait plus, qu’elle n’était pas assez « rentable ».

Ce mépris affiché pour les personnels de l’entreprise comme pour ceux de la mairie est insupportable !

STERIA VIENT DE DECIDER DE REVENDRE CETTE UNITE A UNE TOUT AUTRE ENTREPRISE, ADHERIS, petite structure qui n’a pas pour spécialité de gérer les ressources humaines de collectivités locales. L’ensemble des syndicats représentés au sein de STERIA s’est opposé à cette décision.

Deux ans après avoir vendu ce service au privé, la mairie va-t-elle accepter que ce « marché » soit cédé à une autre entreprise ?

Il s’agit d’un pas de plus franchi dans le bradage de la fonction publique territoriale conçue comme un marché ordinaire. Ce n’est peut-être pas un hasard, alors que le maire, André Santini, secrétaire d’Etat à la Fonction publique s’est fixé pour mission de réformer l’Etat et la fonction publique territoriale en encourageant la contractualisation au détriment du statut public.

NOUS APPELONS L’ENSEMBLE DU PERSONNEL TERRITORIAL A S’OPPOSER A CETTE DANGEREUSE DERIVE.

POUR NOTRE PART, NOUS DEMANDONS QUE : • le conseil municipal du 31 janvier soit saisi de cette affaire et refuse ce marché de dupes • le maire convoque une assemblée générale extraordinaire du personnel territorial pour qu’il puisse donner son avis en toute connaissance de cause • l’ensemble des ressources humaines revienne en gestion municipale publique

A quelques jours du mouvement social dans la fonction publique, le 24 janvier pour défendre statut et lrémunération, on voit bien l'urgence de s'opposer à un démantèlement national et généralisé.

A Issy les Moulineaux comme au plan national, une modernisation de la fonction publique territoriale passe par la reconnaissance des qualifications, une meilleure formation et une meilleure prise en compte des missions de service public.