Ce n'est malheureusement pas la première fois, mais si on veut que ça soit la dernière, il faut y mettre les moyens ! Samedi dernier, lors de la finale de la Coupe de la Ligue, des "fascistes" (je ne peux pas les appeler supporters) du PSG ont déployé une banderole inacceptable contre les habitants de Lens et du Nord Pas de Calais en général. En la voyant à l'image, pendant que je regardais le match, j'ai failli m'étrangler mais je n'ai aperçu que les premiers mots et puis pas une remarque des commentateurs. Les ministres présents dans les tribunes, le président de la République lui-même n'ont pas semblé bouger.

N. Sarkozy fait dire aujourd'hui dans la presse qu'il a menacé de quitter le stade si la banderole n'était pas retirée. Dont acte, on ne peut que l'espérer. Mais comment ce torchon a-t-il pu rester si longtemps dans les tribunes ? Pourquoi l'arbitre n'a-t-il pas arrêté la rencontre ?

Le racisme n'est certes pas un phénomène réservé au football. Il est présent dans toute la société. Mais les autorités sportives, à tous les niveaux, doivent tout faire pour l'enrayer, pour rendre intolérables et inacceptables de tels comportements.

On aimerait un mouvement bien plus fort sur le sujet de la part du gouvernement et des fédérations nationales concernées. Les joueurs, eux aussi, s'honoreraient à être plus nombreux à se mobiliser.