Déclaration de Lysiane ALEZARD Conseillère municipale d’Issy les Moulineaux (Front de gauche)

Depuis des mois, les salariés de Technicolor des sites d’Issy les Moulineaux, Rennes et Angers ont alerté les autorités publiques et sont intervenus contre les centaines de licenciements à la clé et la fermeture du site d’Angers.

Aujourd’hui, le tribunal a prononcé le redressement judiciaire du site d’Angers. Un immense gâchis, car le processus de démantèlement et de délocalisation en cours est une aberration économique et sociale. C’est aussi un scandale financier puisque Technicolor bénéficie de subventions de l’Etat français et de l’Union européenne. La cessation de la production de décodeurs aura pour résultat de priver la France d’une activité qualifiée et utile – l’élaboration de décodeurs.

Pourtant, l’arrivée annoncée de la banque JP Morgan dans le capital et d’un autre fonds d’investissements montraient que l’affaire semblait encore juteuse pour les profits !

Présente à vos côtés lors de la grande manifestation du 3 avril, je suis intervenue en conseil municipal, à Issy les Moulineaux le 12 avril, car près de 10% des emplois du site de notre ville sont menacés. Je réitèrerai cette démarche le 5 juillet prochain, lors de notre prochaine session.

Aujourd’hui, alors qu’une nouvelle audience est en cours, je vous apporte tout mon soutien. Vous êtes engagés dans la poursuite de l’action pour garantir des emplois pérennes et un respect des droits des salariés.

Je reste à vos côtés pour exiger du nouveau ministre du redressement productif qu’il entende ces revendications, fasse cesser le processus de démantèlement et obtienne des dirigeants de Technicolor un nouveau projet de développement respectueux des salariés et des territoires concernés.