Dans cette campagne, je trouve deux motivations essentielles à mon engagement.

Tout d'abord, dans les Hauts-de-Seine, dont on sait à quel point il compte pour l'Elysée, c'est André Santini qui conduit la liste de l'UMP ! Or, comme conseillère municipale d'Issy les Moulineaux, je vois de très près la politique locale qu'il mène et qu'il rêve d'appliquer à toute la région. Privatisation coûteuse du service des ressources humaines de la mairie, totalement désorganisé, création de crèches privées, politique du logement tournée vers les plus riches, vie démocratique locale bafouée... André Santini symbolise aussi le démantèlement de la fonction publique, notamment territoriale, qu'il a organisée comme secrétaire d'Etat il y a encore peu. Proche du président de la République, on voit bien les projets qu'il porte. Ceux d'un Grand Paris favorisant les sphères financières, au détriment d'un développement social et territorial fondé sur la résorption des inégalités.

Ensuite, bien sûr, la volonté de faire émerger un tout autre projet pour l'Ile de France. Une région qui soit beaucoup plus audacieuse dans ses choix, pour changer vraiment la vie quotidienne des Franciliens : - une zone unique pour les transports au même tarif que les zones 1-2 - une production de 60000 logements par an dont 30% de logements sociaux - une démocratie régionale renforcée qui permette aux Franciliens d'être associés à l'ensemble des processus de décision (poids renforcé de la vie associative, place nouvelle des salariés...) - une région solidaire avec les autres régions de France, d'Europe et du monde, en particulier, j'y suis très attachée avec le Proche-Orient pour contriber à la paix.

Le 14 mars, si cette liste progresse dans toute l'Ile de France, cela comptera pour les 4 années à venir. Cela redonnera espoir à tous ceux qui en ont tant besoin en cette période si difficile.

Je ferai tout pour y contribuer.