A la manière du Malade imaginaire de Molière qui attribuait tous ses maux au poumon ("le poumon, vous dis-je"), le gouvernement met la pagaille monstre de mercredi en Ile de France, sur le dos de la neige. Pas assez d'agents de l'équipement pour déblayer les routes ? C'est la neige ! Un ministre de l'intérieur qui se ridiculise en annonçant qu'il n'y a pas de pagaille et que tout va bien ? C'est la faute de la neige ! Mais quand la colère gronde, que des milliers de personnes restent bloquées sur les routes, alors là, ça devient de la faute de Météo France !

En pleine réduction des effectifs liées à la révision générale des politiques publiques (RGPP), alors que les effectifs de Météo France aussi sont touchés, cette pagaille monstre ne serait le résultat que d'un excès de neige ? En Ile de France comme à Issy les Moulineaux, les mêmes causes produisent les mêmes effets, et André Santini fait du Hortefeux. Ne vous inquiétez pas nous a-t-il dit mercredi en fin d'après-midi, les agents de GPSO, la nouvelle communauté d'agglo, sont à l'oeuvre ! Faites juste attention à ne pas trop circuler ! Pourtant, de déneigement, point de trace. Le jeudi, c'est encore plus fort : le site de la ville, dans la matinée, se vante d'avoir déployé 200 agents... Formidable... Mais dans notre communauté d'agglo de 7 communes, qui comptent plus de 300 000 habitants, par ce temps exécrable et cette pagaille, c'est tout de même pas la panacée ! D'ailleurs, seuls les grands axes ont été déneigés. Pour les quartiers en hauteur ou en pente, c'est la glissade assurée.

Il est vrai que M. Santini est un adepte de la RGPP, qu'il a contribué à mettre en place comme secrétaire d'Etat à la fonction publique (ça, c'était sous le précédent gouvernement) et aussi de l'externalisation à tout va. Ceci explique peut-être cela ?