affichettesA4page5.gif15 jours de nuit noire, sans eau, avec pour seuls bruits ceux des armes de l'artillerie et de l'aviation israéliennes. C'est ce que subissent au quotidien les 1,5 million d'habitants de la bande de Gaza ! Comment le monde peut-il laisser faire ?

Car si dans le monde entier, des citoyens se lèvent contre cette inhumanité, contre ces crimes de guerre, les dirigeants européens laissent faire. Ils peuvent s'agiter aujourd'hui, mais hier, pas plus tard qu'au mois de décembre, en plein blocus de Gaza, ils ont, Nicolas Sarkozy en tête, rehaussé les relations de l'Union européenne avec Israël. On en voit aujourd'hui le résultat !

En Israël, des intellectuels comme Uri Avnery, des élus comme Dov Hanin, le député du Hadash de Tel Aviv, des associations, des journalistes ont le courage de s'opposer à cette guerre. Les manifestations sont quotidiennes, dans la plupart des villes israéliennes. A Sderot même, cette ville qui subit les tirs de roquettes du Hamas, des habitants ont décidé d'être plus forts que les armes, en entretenant des relations permanentes avec des habitants de Gaza, et en condamnant conjointement la guerre.

En France, les manifestations pour la paix à Gaza grandissent chaque semaine.

Il n'y a pas de temps à perdre. Chaque jour sans paix, ce sont des enfants qui meurent, des familles entières qui sont décimées, des ruines qui se multiplient. Une solution politique qui s'éloigne.

PAIX-SALAM-SHALOM