roms retraites La journée du mardi 7 septembre fera date par le nombre de manifestants dans plus de 200 villes de France. 2,7 millions pour dire : la retraite on y a droit, à 60 ans, avec des pensions décentes.

Pendant ce temps, à l'Assemblée nationale, les députés communistes et du parti de gauche déposaient, difficilement, 100 000 signatures recueillies pendant l'été, sur le pupitre du premier ministre.

Mais la réforme Sarkozy demeure, fût-ce avec quelques aménagements mineurs. La mobilisation continue, elle est appelée à s'étendre encore. Aux côtés des salariés et des retraités hier, je le resterai demain, jusqu'au retrait de ce projet et à la construction d'une toute autre réforme des retraites, qui trouve les financements ailleurs que dans les seules poches des salariés, mais aussi dans les bénéfices des entreprises, dans un taux de cotisation des employeurs comparables à celui des salariés, à une politique de l'emploi dynamique.

Rendez-vous à très bientôt dans les rues d'Issy pour signer la pétition locale pour les retraites, pour partir en rassemblement, en manifestation et pour faire entendre aux élus de la nation qu'après le travail, il doit rester une vie !