Hier, j'ai appris le décès de mon ami Paul Bardin, installé depuis quelques temps à Issy les Moulineaux, chez les Frères de la Charité, dans ma rue.

J'ai connu Paul il y a près de vingt ans, au Mouvement de la Paix dont il était l'un des responsables dans les Hauts-de-Seine et particulièrement au sein du comité de Colombes qu'il animait. Encore actif dans son entreprise, prêtre-ouvrier, il s'y engageait sans compter, avec le souci constant d'y faire participer les jeunes et d'y développer un projet d'éducation populaire.

Sa foi catholique lui conférait un engagement fondé sur des valeurs humaines et humanistes fortes.

Communiste, il l'est resté jusqu'au bout, malgré l'âge, la maladie ; il était encore des nôtres tout récemment, localement, pour le droit au logement et soutenir les sans papiers.

Cher Paul, ta fidélité, ta détermination, ta modestie vont nous manquer. Mais j'y puise une volonté redoublée d'agir pour ce monde de paix et de justice auquel tu aspirais. Merci.