Hewlett-Packard doit délocaliser son siège d'Issy aux Ulis (91). Réponse du maire : ce sont des racontars de la presse. Il n'en est pas question. 600 salariés vont partir d'ici 2010. Mais je rencontre le président d'une grande entreprise prochainement pour voir qui mettre à la place.

Le contrat avec Stéria qui, depuis 3 ans, gère les ressources humaines de la commune, arrive à échéance le 3 novembre prochain. Alors que cette gestion privée a été critiquée pour son coût par la Chambre régionale des comptes, que de nombreux dysfonctionnements sur les payes notamment ont émaillé ces trois années, sans qu'ils soient jamais reconnus par la municipalité, eh bien on remet ça pour encore 6 mois avec Stéria. Pour la modique somme de 35500 euros. Même sans l'avouer, il faut tenir compte des ratés, des erreurs, donc on lui confiera moins de missions. Un gâchis humain et financier inadmissible, qui devrait sonner le glas de cette fuite en avant vers le privé pour toutes les activités publiques.

Le PACI va devenir la propriété d'Unibail. Vous ne connaissez pas ? Unibail, un patrimoine de 26 milliards d'euros. Le grand manie-tout des palais des congrès de... Paris et de la Défense. Et la culture dans tout ça ? Et les salariés concernés ?

La Poste a décidé de transférer le centre de tri du quai de Stalingrad vers une plate-forme à créer à Villeneuve la Garenne, dans le nord du département. L'opération doit se faire d'ici fin 2010, mais les modalités sont loin d'être réglées. Cela n'a pas empêché la municipalité de nous présenter une délibération qui propose de construire, à l'emplacement du centre de tri, une tour de... 50000m2 de bureaux avec 20000m2 de logements, dont 30% de sociaux. Encore des sièges sociaux ? Des salariés qui n'auront pas les moyens d'habiter à Issy, qui vont être contraints d'ajouter encore à la pollution ? Des emplois précaires ? Et on fait comme si la crise financière allait épargner Issy les Moulineaux ?

La Poste, justement, il en a été question lors du voeu que j'ai présenté contre sa privatisation, au nom des élus de gauche et des verts. Il a été rejeté car, nous a-t-on reproché, il est motivé par des considérations politiques ! Beau compliment. Même punition pour un voeu présenté par Gabrielle Santarelli (PS) au nom des même élus contre la disparition du fonds de compensation de la TVA.

Encore une crèche privée à Issy. Je dénonce cette fuite en avant et ce choix unique de gestion désormais retenu par la ville : "arrêtez de nous répéter la même chose, si le privé coûte moins cher, il n'y a pas à hésiter".

Rideau.