En entendant les propos de Nicolas Sarkozy à Grenoble, j'ai ressenti de la honte et de la peur. La honte qu'un président de la République, un président français, puisse ainsi porter un tel discours de haine et de division entre citoyens français. Non content de casser tous les acquis de la Résistance, il s'attaque, avec quelle violence, aux fondements de la République, déjà sérieusement mise à mal. Il remet en cause toutes nos valeurs, s'assoit sur la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, sur notre constitution. Il est temps de se rassembler autour des valeurs qui nous sont chères, qui font la France - liberté, égalité, fraternité !

Notre président, qui joue avec le feu en agitant régulièrement l'argument sécuritaire fabrique quotidiennement des sous-citoyens - les Roms, les Français d'origine étrangère... jusqu'à quelle génération va-t-il remonter pour établir les culpabilités ? C'est de plus de droits que tous les citoyens ont besoin, pas de haine ni de xénophobie !

Le 4 septembre, à l'initiative de la Ligue des droits de l'homme, rejointe par toutes les forces de gauche, les forces syndicales et associatives qui croient en la République, un rassemblement se tiendra à Paris, pour protéger ces valeurs. Parce que je crois que l'égalité de tous les citoyens mérite d'être défendue, j'y serai et vous invite à y venir nombreuses et nombreux.

Il y a quelques jours à peine, on célébrait l'anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv. L'Etat français s'est rendu coupable de crime de guerre et de crime contre l'humanité en se rendant complice des actes les plus atroces. Ne laissons pas ces discours d'Etat actuels faire ressurgir la bête immonde !