En ce tout début d'année 2011, je vous souhaite avant tout beaucoup de bonheur pour vous, vos familles et vos proches !

2010 a été marquée par une augmentation des injustices, une montée de la xénophobie, y compris de la part de l'Etat, par une préférence nettement affichée aux plus riches et par une dégradation insupportable des conditions de vie des plus démunis mais aussi de la classe moyenne. 2010 a aussi été un grand moment de solidarités, de mouvement, d'inventivité avec la longue mobilisation contre la casse des retraites voulue par Woerth et Sarkozy. Ces semaines de manifestations, de grèves, de révoltes en tout genre n'ont pas permis de faire retirer ce projet de loi désastreux pour l'avenir des retraites, des jeunes et des retraités. Mais il a remis à l'ordre du jour la nécessité de changements profonds dans notre société.

Alors pour 2011, je vous souhaite, je nous souhaite aussi de l'INDIGNATION, de l'ENGAGEMENT, et la PAIX ici et ailleurs.

Pour que ça change, mettons-nous y tous ensemble, ne supportons pas l'insupportable et rêvons du monde meilleur que nous pouvons construire ensemble.

Comme l'a dit et chanté Jean Ferrat, qui nous a quittés en 2010 et que nous regrettons tous, "m'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde/où l'on n'est pas toujours du côté du plus fort ?"