Bonjour, j'ai pensé utile de faire ce blog, pour contribuer à un échange d'idées, de réflexions, pour faire connaître des actions pour plus de justice sociale, de solidarité, bref, pour que le monde tourne plus rond__.

J'habite Issy les Moulineaux depuis 1990, rue de l'Abbé Derry. je suis très sensible au nom de cette rue, car un grand nombre de membres de ma famille ont été déportés, soit parce que juifs, soit parce que communistes, soit parce que résistants, parfois tout cela à la fois.

Je partage ma vie avec Alain, qui est journaliste et, depuis deux ans et demi, avec Maël, qui a la chance d'aller dans une crèche municipale.

Traductrice de formation, je suis aujourd'hui l"une des responsables d'un organisme de formation pour les élus et les personnels territoriaux. Je m'occupe particulièrement des questions de coopérations internationales et de projets européens.

Je suis élue municipale communiste depuis 2002. Dans la ville, je suis très sensible à la question vitale du logement qui manque à tant de gens. A Issy en particulier, où le niveau des loyers et du m2 a tellement augmenté, de nombreux jeunes Isséens ont beaucoup de mal à se loger. le logement social, s'il représente en valeur absolue 25% du parc de logements, est encore trop souvent inaccessible financièrement aux familles les plus démunies.

Dans une ville qui devient souvent irrespirable, tant elle est traversée de voitures, la question de l'urbanisme et d'un développement durable et solidaire se pose avec acuité. C'est pourquoi je me suis engagée dans la bataille contre le téléphérique qui, loin de résoudre les problèmes réels de desserte des Epinettes, était un projet élitiste. Suite à des consultations d'associations, de citoyens, j'ai agi, avec mon groupe à la Région entre 2004 et 2010, pour que le prolongement de la ligne 12 soit bien inscrit dans le projet de Schéma directeur régional d'Ile de france (Sdrif).

Je m'intéresse aussi particulièrement aux coopérations à construire et développer entre la région Ile de France et d'autres collectivités dans le monde. Pas seulement pour aider des régions plus pauvres, mais aussi pour construire des solidarités, apprendre les uns des autres. Bref, la coopération plutôt que la concurrence entre les peuples.

Je pense que les relations internationales mais aussi les relations entre les citoyens doivent de toute urgence être fondées sur le dialogue, la tolérance et la paix et non plus sur le recours à la force.

Lysiane